Définition : Le baptême civil, appelé également « Baptême républicain », est destiné à faire entrer un enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines.

L’origine du Baptême Civil

Le baptême civil remonte à l’époque de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est à dire à la révolution française. Il a été institué par le décret du 20 prairial an II, le 8 juin 1794.

Après être tombé en désuétude pendant plus d’un siècle, il connaît ces dernières années un engouement croissant en France. Alors qu’il a été autrefois instauré comme une mesure anticléricale, le baptême civil est aujourd’hui plutôt apprécié comme un complément ou une alternative au baptême religieux.

Le baptême civil a-t-il une valeur juridique ?

Légalement, le parrainage républicain n'a aucune valeur juridique. L'engagement des parrain(s) et marraine(s) reste symbolique. Il s'agit néanmoins d'un engagement moral fort, prononcé devant le maire, officier d'Etat Civil.

Les parents qui souhaiteraient faire des parrain(s) et marraine(s) de véritables "tuteurs" en cas de disparition, doivent procéder par voie testamentaire chez un notaire, ou par sous-seing privé (article 398 du Code Civil).

 

Pièces à fournir :
  • Acte de naissance de l'enfant,
  • Livret de famille des parents,
  • Photocopie recto-verso des pièces d'identité du parrain et de la marraine
  • Adresses et professions des parents et du parrain et de la marraine.
  • Adresse et justificatif de domicile des parents
    En cas de séparation des parents : accord du parent qui n’est pas présent : soit copie de la pièce d’identité, soit  lettre manuscrite.